Message d'erreur

Deprecated function : The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls dans menu_set_active_trail() (ligne 2405 dans /home/centreu/public_html/includes/menu.inc).

Comprendre le théâtre narratif

Sur le plan théorique, la compréhension du théâtre narratif passe par la compréhension de certains concepts qui le constituent. Ceci nous aide à mieux appréhender les buts et les objectifs de cette approche communautaire pour la réconciliation des jeunes burundais.

I.1. Compréhension des concepts

  • Théâtre narratif

D’après Yvonne Sliep, lethéâtre narratif est une stratégie utilisée pour renforcer le tissu social d’une communauté en insistant sur ses forces plutôt qu’à ses problèmes. L’énergie générée par l’histoire la plus significative racontée dans le théâtre narratif aide à détecter le vrai problème d’une communauté et ses véritables causes.[1] Yvonne insiste sur le fait qu’avec le théâtre narratif des opportunités sont créées et « permettent aux gens de se rencontrer et d’examiner leurs problèmes ensemble. Ils peuvent discuter des problèmes qu’ils ressentent en s’échangeant des histoires, ils peuvent tenter des solutions et décider des moyens pour s’en sortir. »[2]

  • Le tissu social

Le tissu socialque le théâtre narratif cherche à renforcer se réfère aux relations entre les gens d’une même communauté, leur système de valeurs et comment ils se soutiennent les uns les autres.[3] Yvonne insiste sur le fait que chaque communauté, qui est considérée comme un tissu social, a besoin d’être rebattue après une guerre ou des violences identitaires pour éviter de nouvelles déchirures. Pour elle, « il y aura toujours, après une guerre, des trous dans la tapisserie, mais les dégâts peuvent être limités en y faisant des reprises pour éviter de nouvelles déchirures. »[4]

  • L’histoire la plus significative

L’histoire la plus significativeracontée dans le théâtre narratif est un récit qui renferme tous les détails d’un événement (les personnages, les lieux, le temps, les causes, les conséquences) en insistant sur les forces et les aptitudes de la communauté. Ce sont ces forces et aptitudes qui aident à renforcer les liens sociaux par des engagements concrets entre les différents groupes sociaux.

  • Le capital social

Un sociologue français, Pierre Bourdieu,un politologue américain, Robert Putnam, et Yvonne Sliep, un professeur au Kwazulu Natal, ont fait des études sur le capital social. Le premier adistingué trois formes de capital : capital économique, capital culturel et capital social. Par capital socialil comprend « l’ensemble des ressources actuelles ou potentielles qui sont liées à la possession d’un réseau durable de relationsplus ou moins institutionnalisées d’interconnaissanceet d’inter-reconnaissance. »[5]Ce réseau de relations n’est pas un donné naturel, c’est « le produit de stratégies d’investissement social consciemment ou inconsciemment orientées vers l’institution ou la reproduction des relations sociales directement utilisables à court ou à long terme. »[6]Quant à Putnam, ilaffirme que la communauté dans laquelle le capital social est renforcé il y a la plus-value dans le fonctionnement des institutions scolaires, les crimes sont rares, la santé des gens est meilleure, la tolérance mutuelle est effective, les civils ont les mêmes droits et les gens évoluent ensemble dans le développement.[7]Quand les gens ont pris conscience de leur capital social, ils peuvent évoluer ensemble et réaliser leurs rêves. C’est le point de vue soutenu par Yvonne Sliepqui affirme que « le capital social fait référence à toutes sortes de connections entre les individus, les familles, amis et communautés et à la valeur de ces connections quand il s’agit d’atteindre les buts communs.»[8]Et l’un des buts du théâtre narratif est d’aider les gens à prendre conscience de leur capital social pour pouvoir progresser ensemble.

I.2. Objectifs du Théâtre Narratif

Le théâtre narratif a un double objectif. D’une part, il aide les membres d’une communauté « à résoudre leurs problèmes d’une façon créative et à progresser vers des résultats qu’ils souhaitent qui soient réalistes. »[9] Par ce fait, les gens prennent conscience de leur capital social, de leurs aptitudes, pour pouvoir résoudre localement les problèmes qui surgissent dans la communauté. D’autre part, le théâtre narratif a l’objectif « d’éloigner les gens de l’habitude de jeter la honte ou le blâme sur les autres, et au contraire, de faciliter la guérison en créant des liens entre les gens. »[10] Ainsi, l’interaction entre les individus, les familles et les communautés est promue, ce qui mène au renforcement du tissu social.[11]

 


[1]Cf. Yvonne Sliep, Narrative Theatre. A guide to Social Action, p.2.

[2]Yvonne Sliep, La guérison des communautés par un renforcement du capital social: une approche par le théâtre narratif, 2009, p. 8.

[3]Cf. Yvonne Sliep, Narrative Theatre. A guide to Social Action,  p.3

[4]Yvonne Sliep, La guérison des communautés par un renforcement du capital social: une approche par le théâtre narratif, 2009, p. 7.

[5]Bourdieu Pierre, “ Le capital social. Notes provisoires ”,  Actes de la recherche en sciences sociales, no 31, janvier, (1980), pp. 2-3.

[6]Idem.

[7]Cf. Robert Putnam, Social Capital: Measurement and Consequences, in  http://www.oecd.org/innovation/research/1825848.pdf.

[8]Yvonne Sliep, La guérison des communautés par un renforcement du capital social: une approche par le théâtre narratif, 2009, p. 14.

[9]Idem, p. 8.

[10]Idem.

[11]Cf. Idem.

Share
Back to Top