Message d'erreur

Deprecated function : The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls dans menu_set_active_trail() (ligne 2405 dans /home/centreu/public_html/includes/menu.inc).

Conclusions et Recommandations

Dans les limites d’action de leur région, les jeunes des communes Rumonge, Ruhororo et Itaba sont un maillon essentiel pour la construction de la nation et la promotion de la paix. Toutefois, ils restent une catégorie de Burundais, non seulement victime du passé douloureux de leur patrie, mais aussi  vulnérable face aux changements sociopolitiques actuels. Ils sont exposés aux manipulations de tout genre qui trouvent leur point d’appui sur l’appauvrissement économique, l’hostilité du marché d’emploi, l’inhibition de l’esprit de créativité et le recours parfois dangereux à des raccourcis pouvant permettre la survie. Cette configuration fait que les jeunes de ces communes sont souvent dans des situations conflictuelles qui compromettent les acquis de la paix.

L’engagement du Centre Ubuntu et de l’Unicef auprès de ces jeunes les aide  non seulement à penser à une autonomie économique pour mieux se réconcilier, mais surtout  à reconstruire progressivement leur être et reconstituer leurs relations qui doivent désormais être basées sur les valeurs d’Ubuntu.

Le Centre Ubuntu est en effet  convaincu que si les initiatives de développement et de réconciliation sont dépourvues des valeurs d’Ubuntu,elles restent un colosse aux pieds d’argile.  La restauration de la base des valeurs est donc incontournable pour pouvoir atteindre un développement intégral et durable.

Les jeunes de Rumonge, Ruhororo et Itaba impliqués dans le projet initié par le Centre Ubuntu et l’Unicef sont désormais conscients de cette réalité. Ils se sont engagés sur le chemin de la réconciliation et du développement économique en ayant comme bâton de voyage les valeurs d’Ubuntu.

Pour mieux appuyer leurs engagements et étendre l’impact du projet sur un plus grand nombre de jeunes, nous formulons certaines recommandations :

10Augmenter l’effectif des bénéficiaires directs

Les jeunes qui ont besoin de la formation de la part des agents du Centre Ubuntu sont nombreux. Avec ce projet, les jeunes formés directement par le Centre Ubuntu sont au nombre de 45. L’effectif reste très bas, vu les besoins des jeunes en matière de la consolidation des acquis de la paix.

Nous estimons que tous les jeunes burundais devraient suivre la formation sur les valeurs d’Ubuntu et sur la résolution pacifique des conflits surtout en ces jours où le Burundi se prépare aux échéances électorales (2015).

20Faire le suivi du projet

Le Centre Ubuntu et l’Unicef sont appelés à faciliter le suivi des activités déjà initiées. En effet, s’il y a déjà des changements louables qu’on peut observer chez les jeunes de Rumonge, Ruhororo et Itaba  en matière de la consolidation des acquis de la paix et de la réconciliation, il est important de veiller pour qu’il n’y ait pas de recul dans la dynamique déjà initiée.

30Renforcer les capacités du Centre Ubuntu

Le Centre Ubuntu a besoin d’être soutenu dans sa vision de la promotion de la paix et de la réconciliation basées sur les valeurs d’Ubuntu pour un développement intégral. L’expérience de ses agents dans l’analyse des mutations historiques en cours et leur proximité auprès du peuple à travers les comités et les clubs d’Ubuntu, fonctionnels dans divers coins du pays, sont un atout qui pourrait faciliter non seulement le renforcement de la base des valeurs chez les jeunes, mais aussi le réveil de l’esprit de reconstruction et d’auto-développement communautaire. 

40Penser à l’éducation des jeunes rapatriés

Les jeunes qui sont rentrés de l’exil, spécialement ceux des villages Buzimba A et Buzimba B (Rumonge), ont été victimes de la discordance des systèmes d’enseignement et de la pauvreté dans leurs familles. Beaucoup d’entre eux n’ont pas pu continuer leurs études malgré leur jeune âge et la volonté d’étudier. L’Etat burundais devrait sérieusement se pencher sur leur situation et leur proposer une voie de sortie. Celle-ci pourrait être la création d’une école de métiers pour eux ou les intégrer dans des écoles existantes avec un suivi assez spécifique.

Il faut souligner en définitive que travailler auprès des jeunes de Rumonge, Ruhoro et Itaba a été une bonne expérience et donne de bons espoirs pour l’avenir.Le Centre Ubuntu est convaincu que si les jeunes ne sont pas délaissés à eux-mêmes, et s’ils sont entre les mains des leaders responsables, ils sont capables de surmonter tous les obstacles qui brisent l’enthousiasme à la réconciliation et à la bonne cohabitation. De bonnes initiatives pour les accompagner seront toujours pour eux et pour leurs communautés une ouverture à la vie et à la paix.

Share
Back to Top