Message d'erreur

Deprecated function : The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls dans menu_set_active_trail() (ligne 2405 dans /home/centreu/public_html/includes/menu.inc).

Conclusions et Recommandations

L’aspiration la plus profonde des jeunes qui ont retenu notre attention est de vivre unis dans la paix, la seule porte qui ouvre au développement durable. Toutefois, ces jeunes des communes Buhiga, Gatara, Nyanza-Lac,Ruhororo (Mubanga), Bugendana, Kayogoro, Kibago et Giharorestent une catégorie de Burundais, non seulement victime du passé douloureux de leur patrie, mais aussi  vulnérable face aux changements sociopolitiques actuels. Ils sont exposés aux manipulations de tout genre qui trouvent leur point d’appui sur l’appauvrissement économique, l’hostilité du marché d’emploi, l’inhibition de l’esprit de créativité et le recours parfois dangereux à des raccourcis pouvant permettre la survie. Cette configuration fait que les jeunes de ces communes sont souvent dans des situations conflictuelles qui compromettent les acquis de la paix.

L’engagement du Centre Ubuntu et de l’Unicef auprès de ces jeunes les aide  non seulement à penser à une autonomie économique pour mieux se réconcilier, mais surtout  à reconstruire progressivement leur être et reconstituer leurs relations qui doivent désormais être basées sur les valeurs d’Ubuntu.

Le Centre Ubuntu est en effet  convaincu que si les initiatives de développement et de réconciliation sont dépourvues des valeurs d’Ubuntu, elles restent un colosse aux pieds d’argile.  La restauration de la base des valeurs est donc incontournable pour pouvoir atteindre un développement intégral et durable.

Avec l’engagement du Centre Ubuntu les jeunes ont été progressivement éclairés sur le chemin de la réconciliation et du développement économique en ayant comme bâton de voyage les valeurs d’Ubuntu.

Toutefois avec la nouvelle donne politique et socio-économique, le Centre Ubuntu a peur que les jeunes ne reviennent aux situations conflictuelles. Le risque de manipulations politiques et la régression des valeurs est une réalité. D’où nous recommandons à l’Unicef ce qui suit :

1o Multiplier les séances de suivi des projets

Nous avons constaté qu’avec les défis sociopolitiques actuels, les jeunes sont tentés par le découragement. La capacité de travailler ensemble risque d’en pâtir. Ceci peut être une brèche pour une récupération politicienne. Les séances de suivi régulier sont à privilégier pour que les changements louables déjà observés chez les jeunes s’inscrivent dans la dynamique d’une continuité positive.

Pour le cas des jeunes se trouvant dans les clubs Ubuntu des différents établissements scolaires et universitaires, le travail de suivi s’impose. Ces jeunes constituent une pépinière pour l’avenir et le leadership de notre pays. Travailler régulièrement à leurs côtés peut donner les espoirs de reconstruire la base des leaders responsables, épris de la valeur d’ubuntu pour la stabilité sociopolitique et économique de toute une nation.

 

 

2o Renforcer la capacité des initiatives chez les jeunes

Beaucoup de projets initiés par les jeunes sont du domaine agro-pastoral. Tenant compte du financement actuel, ils trouvent que leur capacité d’initiatives est limitée. C’est pourquoi les membres des différentes associations ont exprimé le besoin d’être formés dans les différents domaines de la vie professionnelle. L’appui de l’Unicef peut aider ces jeunes bénéficiaires à explorer le domaine des métiers. Les jeunes filles peuvent être formées en informatique, en broderie, en hôtellerie et en couture. Les jeunes garçons sont intéressés par la formation en soudure et en menuiserie.

3oRenforcer les capacités du Centre Ubuntu

Le Centre Ubuntu a besoin d’être soutenu dans sa vision de la promotion de la paix et de la réconciliation basées sur les valeurs d’Ubuntu pour un développement intégral. L’expérience de ses agents dans l’analyse des mutations historiques en cours et leur proximité auprès du peuple à travers les comités et les clubs d’Ubuntu, fonctionnels dans divers coins du pays, sont un atout qui pourrait faciliter non seulement le renforcement de la base des valeurs chez les jeunes, mais aussi le réveil de l’esprit de reconstruction et d’auto-développement communautaire. 

 

N.B.Il faut souligner en définitive que travailler auprès des jeunes de Buhiga, Gatara, Nyanza-Lac, Mubanga, Bugendana, Kayogoro, Kibago et Giharoa été une bonne expérience et donne de bons espoirs pour l’avenir.

Le Centre Ubuntu est convaincu  que si les jeunes ne sont pas laissés à eux-mêmes, et s’ils sont entre les mains des leaders responsables, ils sont capables de surmonter tous les obstacles qui brisent l’enthousiasme à la réconciliation et à la bonne cohabitation. De bonnes initiatives pour les accompagner seront toujours pour eux et pour leurs communautés une ouverture à la vie et à la paix. 

 

 

 

 

Share
Back to Top