JUSTICE ET MONDIALISATION : DE « MATER ET MAGISTRA » A « CARITAS IN VERITATE ».

Tel était le thème d’un congrès international à l’occasion du 50èmeanniversaire de l’encyclique « Mater et Magistra » du Pape Jean XXIII qui vient de se tenir à Rome – Italie – du 16 au 18 Mai 2011. Dans ce document important du 15 Mai 1961, le pape Jean XXIII encourageait les chrétiens et tous les hommes de bonne volonté à prendre en considération les nombreux déséquilibres sociaux, sectoriels, nationaux et internationaux, les inégalités entre les ressources et les populations pauvres, et celles entre la technique et l’éthique. Le cardinal Peter K.A. Turkson qui préside aujourd’hui le Conseil Pontifical Justice et Paix en est convaincu : Les mêmes problèmes demeurent d’actualité. « Dans l’actuel contexte de mondialisation, si les sujets et les dimensions des problématiques ont changé, la coordination inadéquate entre les Etats laisse de la place à des inégalités nouvelles, de proportions bien plus grandes ». Il rejoint ainsi les enseignements donnés par le pape actuel Benoît XVI dans son encyclique du 29 Juin 2009 sur le développement humain intégral dans la charité et dans la vérité, encyclique sorti juste après la récente crise financière mondiale dont les effets tardent à se résorber.

Les participants invités au Congrès étaient les sujets les plus actifs dans le domaine de l’étude, de la diffusion et de l’application de la doctrine sociale de l’Eglise, dont les responsables des Commissions Justice et Paix, les directeurs des Bureaux pour les problèmes sociaux et le travail des conférences épiscopales nationales, et les directeurs d’Instituts et de Centres de doctrine sociale de l’Eglise.

Le Burundi était représenté par Mgr Evariste Ngoyagoye, Président de la Commission Episcopale Justice et Paix de l’Association des Conférences Episcopales de l’Afrique Centrale et de celle du Burundi, ainsi que par le Frère Emmanuel Ntakarutimana, Coordinateur du Centre Ubuntu.

Share

Nos bénéficiaires témoignent

Back to Top