Message d'erreur

Deprecated function : The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls dans menu_set_active_trail() (ligne 2405 dans /home/centreu/public_html/includes/menu.inc).

Petit à petit, Ubuntu s’enracinera

Ubuntu, ce mot plein de signification, un mot qui n’a pas de frontière,  fait toujours trébucher ceux qui font semblant d’ignorer sa présence. Ubuntu c’est un don de Dieu, nous naissons avec cette valeur, c’est le bon comportement, les bonnes actions, la politesse dans les paroles et les actions, l’amour envers les autres, le don de soi, la gentillesse, l’accueil, l’écoute, la patience, la justice qui se manifestent  chez un être humain. Nous ne pouvons pas parler d’Ubuntu chez un animal par exemple. Tout être humain qui fait le contraire de cette valeur sera vu comme incomplet car on voit que quelque chose lui manque. En Kirundi, nous disons : « yarataye Ubuntu » (il a perdu la valeur d’Ubuntu), et quand on perd une partie de soi, le reste n’est plus au complet !

Parmi les enseignements que dispense le Centre Ubuntu à travers tout le pays, nous trouvons aussi une leçon qui insiste sur le renforcement de cette valeur. La population l’a déjà bien compris. Les membres des comités locaux d’Ubuntu que le Centre Ubuntu a formés ne cessent de nous surprendre. Ils pratiquent déjà l’exclusion de leur groupe les membres des comités qui se comportent à l’encontre de cette valeur et qui refusent de s’amender. Quand nous leur avons demandé s’ils ne risquaient pas de pénaliser des gens à cause des rumeurs, ils nous ont affirmé qu’ils le font après des enquêtes bien fouillées et même après entretien avec la personne concernée.

Les membres des comités locaux d’Ubuntu nous disent : Tel ne fait plus partie du comité d’Ubuntu car :

  • Nous avons trouvé que c’est un homme marié qui sort avec de jeunes filles,
  • C’est un polygame,
  • Il rentre toujours ivre et bat souvent son épouse,
  • Cette femme reste trop de temps au bar et oublie de s’occuper de sa famille,
  •  Il est corrompu et témoigne toujours des mensonges,
  •  Il /elle gaspille la richesse de son foyer, il/elle a même vendu une grande partie de sa propriété alors qu’il/elle a des enfants qui en aurontbesoin dans l’avenir,
  • Il a osé cacher des voleurs dans sa maison, etc.
  •   « Wumva uyo ameze gurtyo yohanura iki abandi atabanje kwisubirako we nyene ? Yotatura amatati ayahe ?- Comment quelqu’un qui se comporte de cette façon saurait –il résoudre d’autres conflits? Quelle aide peut-il donner dans la résolution des conflits ?”

Les membres des comités locaux Ubuntu s’organisent souvent en groupe pour résoudre certains conflits qui éclatent dans le voisinage. Ils ont raisonde se demander comment on peut accomplir ce genre de travail quand on a perdu la valeur d’Ubuntu. Même si le travail de ces membres des comités Ubuntu n’est pas lucratif, ces gens ont la fierté de l’accomplir et ceux qui sont exclus de ces comités cherchent toujours comment abandonner le mauvais chemin, essayant de mieux se conduire. Leur travail ne passe pas inaperçu. Ceux qui voient les membres de ces comités faire ce noble travail s’émerveillent devant ces personnes à la couleur d’Ubuntu. Dans les endroits où ces comités fonctionnent correctement, les administratifs ont vu le nombre de conflits qui étaient portés à leur niveau diminuer. Les Bashingantahe s’associent souvent à ces comités afin de trouver des solutions durables aux problèmes qui naissent souvent dans les communautés. Petit à petit, la valeur d’Ubuntu  s’installe à la base. Sans aucun doute le sommet sera également atteint. C’est la population de certains coins du pays qui le confirme avec des exemples à l’appui.

                                                                            Barindogo Véronique.

Share
Back to Top