Quatrième Conférence Internationale sur le Traumatisme psychologique

La quatrième conférence Régionale sur le Traumatisme psychologique tenue à Nairobi était un succès avec un nombre de participants tournant autour de 600 personnes venues de tous les coins d’Afrique, d’Asie, d’Europe, des Etats Unis et du Canada. Cette conférence est la quatrième organisée pour discuter  du diagnostic et du traitement des blessures mentales dues aux guerres et aux terrorismes dans le monde.

Les sujets traités au cours de cette conférence étaient multiples, mais nous allons  mentionner ici ceux qui nous ont semblé les plus attirants:La santé mentale dans les pays à faible et à moyen revenu,

Donner le pouvoir, la force comme instrument thérapeutique dans le traitement des survivants de la torture et du traumatisme des réfugiés,
S’occuper de la dépendance à l’égard de certains problèmes (comme l’abus de l’alcool) chez les personnes traumatisées,

  • Le rôle de l’alcool dans le comportement suicidaire,
  • Recherche sur les conséquences mentales du désastre et du traumatisme,
  • Le trajet/voyage de la guérison des traumatismes : guérir les guérisseurs,
  •  Les réfugiés et l’ampleur des traumatismes,
  • Le chemin vers le taux d’alphabétisation post-conflit dans les pays à maigres ressources,

Aider les survivants de la torture et du traumatisme : une approche interdisciplinaire /cfr : www.survivorsoftorture.org 

  • L’impact des désordres mentaux courants sur le VIH/SIDA,
  • L’information sur la santé et  son impact sur le bien être mental,
  • Les concepts fondamentaux du traumatisme psychologique et l’intervention en crise.

Voici en peu de mots les sujets généraux autour desquels s’étaient réunies plusieurs personnes intervenant dans le secteur de la santé mentale.  Le gros des exposées et des échanges était centré sur :

  • Les recherches faites dans le domaine de la santé mentale,
  • L’explication des concepts utilisés en santé mentale,
  • Les défis majeurs que rencontrent les intervenants,
  •  Les différentes dimensions de la santé,
  • Les facteurs causaux du traumatisme,
  • Les personnes qui courent le grand risque d’être traumatisées,
  • L’importance d’utiliser les personnes qui sont moins expérimentées mais formées capables de jouer le rôle des spécialistes qui coûtent trop chers,
  • Les méthodes utilisées dans la promotion de la santé mentale,
  • Les forces et ressources qui contribuent à la promotion de la santé mentale.

Ceci reflète un paysage général du contenu de la conférence bien qu’il y ait d’autres points qui ne sont pas mentionnés. Pour plus d’informations, les personnes intéressées peuvent visiter ce site web :http://www.africamentalhealthfoundation.org . Dès que le rapport de la conférence sera prêt, vous y trouverez tous les détails.

 

  Organisée par Africa Mental Health Foundation (AMHF)

Tenue au Catholic Universty of Eastern Africa (CUEA)
Nairobi, Kenya

11 Juillet -15 Juillet 2011

Share

Nos bénéficiaires témoignent

Back to Top