Message d'erreur

Deprecated function : The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls dans menu_set_active_trail() (ligne 2405 dans /home/centreu/public_html/includes/menu.inc).

Le Centre Ubuntu sur terrain

Visite de Leila Gharagozloo-Pakkala, Directrice régionale de l’Unicef, Afrique de l’Est et Afrique australe

En date du 15/12/2016,  Madame Leila Gharagozloo Pakkala Directrice régionale de l’Unicef  accompagnée du représentant de l’Unicef au Burundi M. BO Viktor Nylund et sa délégation a visité  les jeunes de la communauté de  la colline de BUZIMBA zone GATETE  commune  RUMONGE  province RUMONGE.  La visite s’est effectuée dans le cadre du projet « Consolidation des acquis de la paix par le développement », un projet que le Centre Ubuntu exécute en partenariat avec l’Unicef.

Share

Pourquoi la dépendance fait plus de dégâts au Burundi que tout autre facteur de la pauvreté ?

Cette question a suscité des discussions très chaudes au sein des cinq groupes d’Animateurs Psychosociaux que nous avons eu l’honneur deformeren « Développement Communautaire ». Ce thème était l’un des cinq thèmes de formation à l’ordre du jour du Séminaire de Formation que le CENTRE UBUNTU a conduite en faveurs des Animateurs Psychosociaux du RESEAU UBUNTU, du 14 au 18 mars 2011 au Centre Suédois.

Share

Petit à petit, Ubuntu s’enracinera

Ubuntu, ce mot plein de signification, un mot qui n’a pas de frontière,  fait toujours trébucher ceux qui font semblant d’ignorer sa présence. Ubuntu c’est un don de Dieu, nous naissons avec cette valeur, c’est le bon comportement, les bonnes actions, la politesse dans les paroles et les actions, l’amour envers les autres, le don de soi, la gentillesse, l’accueil, l’écoute, la patience, la justice qui se manifestent  chez un être humain. Nous ne pouvons pas parler d’Ubuntu chez un animal par exemple.

Share

Aides aux rapatriés : effet boomerang

Suite aux violences cycliques qui ont secoué le Burundi depuis plusieurs décennies, une  partie de la population a fui le pays tandis que l’autre partie est restée dans une peur  indescriptible. Ces violences ont eu aussi pour conséquence la paupérisation d’une grande majorité de la population. Ces derniers temps, avec espoir de retrouver un pays calme,  beaucoup de personnes ont récemment préféré regagner leur terre natale.

Share

AMI BUTARE

Share

CEJP

Share

CRS

Share

CORD

Share

Pages

Back to Top