Témoignages Ubuntu Burihabwa

Youth are key actors for peace in Burundi

Building peace requires time and strength. Now, more than ever, young women and men in Burundi need the support of UNICEF and partners to become agents of positive change for future generations.

MUBANGA, Burundi, 22 November 2016 – “My life has been so hard. I have been living in fear all the time. Since the beginning of the previous war in 1993, me and my family had to move from one house to another. We just want peace.”  

Share

Vous m'avez rendu visite lorsque j'étais en prison

Le magazine «UBUNTU BURIHABWA» est devenu l'un des piliers de la viedes prisonniers de NGOZI, pour les hommes aussi bien que pour les femmes. De fait, par essence, la prison est le lieu de transformation et de changement de comportement. Mais dans beaucoup de prisons, il manque des mécanismes d'accompagnement des prisonniers. Ainsi, les prisons sont transformées en lieu de torture et de privation de liberté. Si donc rien n'est prévu, il est naturel qu'après l'expiration de la peine le prisonnier refasse les mêmes crimes.

Share

L’alcoolisme contribue-t-il au sous développement ou est il un signe de sous développement ?

Pendant les quelques jours passés à l’intérieur du pays  où l’équipe du Centre Ubuntu devait échanger avec la population sur le leadership et la gouvernance participatifs à la base, j’ai remarqué des faits dont un m’a touché :

Share

Je suis Hutu, déscolarisée mais je représente une association dont les membres sont des Tutsi instruit du Site

Je m'appelle Marianne,je suis une fille déscolarisée. Avant que j’adhère à cette association, je vivais loin dans la campagne, je ne savais rien des associations des jeunes. Avec l’intervention du Centre Ubuntu, j’ai été associée  aux autres  jeunes du site. On a travaillé ensemble. Par après, j’ai été étonnée par le fait que j’ai été élue pour représenter l’association alors que beaucoup d’entre eux sont des Tutsi du Site. Si j’essaie de vous parler honnêtement, avant je haïssais les gens venant du camp des déplacés.

Share

De la part de Madame Leila Pakkala : Lettre de remerciement

Suite à sa visite des jeunes encadrés par le Centre Ubuntu sur la colline de BUZIMBA (Rumonge) en date du 15/12/2016, Madame Leila Gharagozloo Pakkala Directrice régionale de l’Unicef a adressé à l’équipe du Centre Ubuntu ses vifs remerciements à travers une lettre envoyée à la coordination. Cliquez pour lire la lettre

 

Share

Avant la venue du Centre Ubuntu, j’étais discriminé parce que j’appartiens à l’ethnie des ‘’BATWA’’

Karusi- Buhiga, Innocent : Moi, avant la venue du Centre Ubuntu, j’étais discriminé parce que j’appartiens à l’ethnie des ‘’BATWA’’. Je ne pouvais pas m’asseoir ni  saluer les hutu et les tutsi. Quand j’ai eu la chance d’adhérer à l’association des jeunes, ils m’ont accueilli fraternellement, j’ai senti une certaine considération, et j’ai commencé à fréquenter les jeunes des camps des déplacés, aujourd’hui, ils sont devenus mes amis. On se rencontre régulièrement dans les réunions et cela crée une très bonne ambiance.
 

Share

Nos bénéficiaires témoignent

Back to Top